Ces jobs que les robots n’auront pas | L’ADN

Remettant en exergue le fait que l’université d’Oxford prévoit que 2 postes sur 3 seraient menacés par les machines, Anthony Goldbloom confirme que les progrès en intelligence artificielle ont été incroyables au point de pouvoir corriger une dissertation avec la même qualité qu’un professeur, ou d’identifier les problèmes ophtalmologiques à la manière d’un médecin. Ceci à une différence près… un professeur lirait 10 000 dissertations en 40 ans de carrière, une machine, des millions en quelques minutes.

Source : intelligence artificielle emploi perte | L’ADN

Notre avis :

L’article date du 2/09/2016 mais il refait surface alors que nous débattons du revenu universel d’existence. C’est une réalité, la technologie va simplifier nos vies, et permettre de vivre mieux. Les tâches pénibles et répétitives, manuelles ou intellectuelles, vont être gérées de plus en plus par des robots et par l’intelligence artificielle de machines. Tant mieux d’un côté, mais de l’autre nous devons réinventer la société qui va avec, et nous orienter vers les métiers les plus créatifs et qui nécessitent des réflexions globales. Nous ne sommes pas encore dans le monde de Wall-E, mais pensons-y 🙂

Les commentaires sont fermés